"Ses moteurs révolutionnaires n'ont jamais été testés sur un navire de si grande taille. Ils vont pourtant faire de lui le plus puissant paquebot du monde."
A.A. & Mary Hoehling, "The Last Voyage Of The Lusitania"

Il passe la barre historique des 25 noeuds
Les essais de Lusitania ont lieu moins d'un an après son lancement, les 2 et 3 Juillet 1907. Les résultats de cette première sortie en mer sont tenus secret, elle est notamment destinée à pousser les moteurs au maximum pour évaluer la vitesse et la réaction du navire lorsqu'il est lancé à toute vapeur. Ceux-là font malheureusement voir le jour à un problème important; lorsque ses machines tournent à plein régime, Lusitania accuse de sévères vibrations qui se ressentent principalement en seconde classe. Les chantiers Swan Hunter font face au même problème avec Mauretania quelques mois plus tard, lorsque le commandant Pritchard à la barre du sister ship ordonne à la salle des machines de ralentir le rythme; les vibrations sont si fortes qu'il est éjecté hors de la passerelle. Tandis que dans les bureaux de la Cunard on arrête la date du voyage inaugural de Lusitania, celui-ci doit retourner aux chantiers John Brown & Co. pour un renforcement des structures des quartiers affectés par les vibrations. De nouveaux essais ont lieu le 15 Juillet et cette fois le fleuron anglais passe la barre historique des 25 noeuds. La performance est inédite mais à double tranchant car les vibrations, bien qu'amoindries, sont toujours trop intenses. Le constructeur emploie alors les grands moyens et multiplie les colonnes de soutènement, les équerres et les arcs pour stabiliser davantage les structures les plus touchées, certains espaces comme le salon des seconde classe sont ainsi complètement réamenagés.
La performance est sans précédent
Une nouvelle série à lieu le 27 Juillet durant laquelle les quatre cheminées de Lusitania crachent une fumée noire de charbon; ses moteurs sont poussés au maximum à tel point que l'incroyable puissance de 76.000 chevaux est développée pour une vitesse avoisinant les 26 noeuds. Les vibrations sont toujours présentes mais largement atténuées. C'est une victoire pour les chantiers, la Cunard et l'Angleterre toute entière, la performance est sans précédent, le Ruban Bleu est à portée de main. La quatrième et dernière série de tests à lieu le 29 Juillet 1907 où la presse et les spectateurs sont conviés; une poignée de privilégiés est même invitée à bord. Lusitania entre alors officiellement dans la flotte de la compagnie.




A voir également :
| La course au Ruban Bleu | Le voyage inaugural | Une carrière à succès | Conception et construction |